L’option nucléaire contre le changement climatique - Risques associés, limites et frein aux alternatives

L’option nucléaire contre le changement climatique - Risques associés, limites et frein aux alternatives

Oct 28, 2015 by Yves Marignac, Manon Besnard
WISE Paris
Place of Publication: Paris
Date of Publication: October 2015
Language of Publication: French

La lutte contre le changement climatique influence de plus en plus les politiques énergétiques. En effet, réduire la consommation d’énergies fossiles, et la production de dioxyde de carbone associée, est le principal levier de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Faut-il pour autant mettre sur le même plan toutes les solutions disponibles pour « décarboner » l’énergie? Le rôle du nucléaire, qu’on le veuille ou non, fait débat. À la promotion de l’atome comme seule énergie « non carbonée » massivement disponible répond la mise en avant de risques inacceptables.

La question est plus complexe, et mérite un examen plus global. C’est à cette mise à plat qu’invite-la présente analyse. Et si celle‐ci commence effectivement par la discussion des risques, c’est parce que l’argument du carbone ne peut être dissocié d’une réponse sur ce point: le recours au nucléaire, quelques soient ses bénéfices réels ou supposés, s’accompagne de problèmes spécifiques qui ne peuvent être négligés.

Mais c’est aussi pour aborder ensuite la question sous d’autres angles, qui méritent tout autant d’être discutés. Des réponses peuvent ainsi être apportées, indépendamment des risques, sur la mesure des émissions effectivement « évitées » par le nucléaire – un sujet plus difficile qu’il n’y paraît mais crucial pour évaluer sérieusement le potentiel de l’option nucléaire pour ramener les émissions à leur niveau souhaitable.

Plus largement, au‐delà de la mise en balance de ces deux aspects dont chacun pourra juger, c’est bien la cohérence du recours au nucléaire dans une politique globale de lutte contre le changement climatique qu’il faut pouvoir interroger. En effet, avec les énergies renouvelables et les économies d’énergie, d’autres options existent. L’idée que toutes les actions peuvent mathématiquement s’additionner ne fonctionne pas dans la réalité, où leur mise en œuvre s’articule de façon plus ou moins efficace. La place du nucléaire dans le bouquet de solutions peut s’analyser à la fois par rapport aux objectifs climatiques les plus ambitieux, et aux autres bénéfices attendus de la transition énergétique.

Risques associés au recours au nucléaire contre le changement climatique, efficacité de cette source d’énergie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, articulation de cette option au sein d’une politique cohérente et ambitieuse de lutte contre le changement climatique. Si le document choisit de traiter ces questions dans cet ordre, il est volontairement conçu en séquences bien distinctes : chaque lecteur pourra ainsi le parcourir comme il le souhaite, dans l’ordre le plus à même de répondre à ses préoccupations.

Cette synthèse s’adresse en effet à tous, et son ambition est que chacun, porteur de convictions dans un sens ou dans l’autre sur le sujet ou au contraire désireux de se faire une opinion, y trouve sous une forme aussi factuelle et informative que possible matière à réflexion.

0 Comments

Add new comment

Add new comment